Un couple de bâtisseurs

Les armoiries de Louis et Claude

Parmi les nombreuses armoiries qui marquent les murs et le mobilier du Château de Gruyères, celles du comte Louis et de son épouse Claude de Seyssel se répètent le plus souvent. Elles frappent la porte d’entrée du corps de logis dont la comtesse poursuit la rénovation et l’agrandissement après le décès de son époux en 1492. Elles s’affichent encore fièrement sur la cheminée de Salle des Chevaliers que Daniel Bovy et ses amis peintres réalisent à partir de 1850.

Les armoiries du couple surmontent enfin les portes de la chapelle Saint-Jean-Baptiste, qui s’installe autour de 1480 dans une ancienne tour défensive. Elles marquent aussi les vitraux médiévaux de la chapelle, cette fois entourées des figures de Louis et de Claude. Les délicates peintures sur verre peuvent sembler anodines, elles constituent cependant le seul portrait d’un comte et d’une comtesse qui nous est parvenu, un couple de bâtisseurs qui a profondément transformé l’ancienne forteresse pour nous livrer le château que nous connaissons aujourd’hui.

© Château de Gruyères, photo. Etienne Francey (détail)